Le concept

Pourquoi, comment ?

La guinguette, c’est un bar populaire dansant en plein-air qui existe depuis plus d’un siècle.

Notre idée, réinventer la guinguette sous le prisme de la mobilisation et la participation active de la population, à la reconquête de l’espace public. Un concept inventé par une association-sœur de ce projet, La Voie est Libre.

La Voie est Libre, c’était un festival éco-citoyen sur une autoroute à Montreuil, qui a rassemblé jusque 35 000 visiteurs lors de sa dernière édition en 2015. Le principe en était simple. Un an avant l’événement, un appel bénévole à investir l’autoroute était lancé.

Comment participer ? Il suffisait de proposer un projet qui comprenne une animation gratuite, interactive avec le public et – toujours – sans pétrole ni nucléaire.

Le collectif citoyen à l’origine de l’appel, n’avait plus qu’à se réunir pour décider de la programmation finale de l’événement, et, avec l’appui de la ville de Montreuil partenaire de l’événement, il supervisait la coordination globale et la communication de l’événement.

Avec La Voie est Libre, la question du lieu était « simple » : il s’agissait d’occuper une fois par an, pendant tout un dimanche, 2 kilomètres d’autoroute, celle-là même que nos aïeux avaient fait bâtir dans les années 50, sans réfléchir à la coupure qu’elle induirait pour les habitants et la ville coupée par celle-ci.

Avec La Régie Oxy More, on a voulu reproduire cette méthodologie participative, qui a pour premier avantage d’impliquer, de façon amateur, toute une population à un projet de réappropriation d’un espace public, pour un événement éphémère. Nous avons élargi le lieu à tous les sites urbains délaissés, une façon aussi de sensibiliser la population à la fabrique de leur ville.

Le deuxième avantage est propre à notre époque et s’inscrit en plein dans la philosophie de la résilience.

Avec un budget très restreint, un peu de bidouille et beaucoup de récup’, on crée un lieu culturel inédit qui offre des possibilités multiples pour les artistes, artisans, et acteurs locaux au sens large (associations, collectivités, …) qui participeront à son développement. Ces derniers disposeront d’une scène de qualité, d’un espace de vente ou d’échange dans un cadre exceptionnel, d’un lieu où il est possible de se refaire confiance et de réapprendre des uns des autres.

A l’issue d’un tel travail, la richesse des rencontres et de l’association de publics et d’acteurs si divers, nous permet de croire que nous posons ainsi, modestement, notre pierre à l’édifice d’une culture plus écologique et plus solidaire, à l’édifice de nouveaux imaginaires.

Notre première « bâche » explicative du concept à destination du public, une fois le budget participatif de Montreuil obtenue en 2016.

En quelque sorte, le lancement de notre propre phase participative.


« OxyMore, c’est la création d’espaces oniriques, mis à la disposition de tou.te.s, qui projettent à tout à chacun les imaginaires collectifs dont notre société a tellement besoin pour se réinventer . »

Participation anonyme à notre livre d’or

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :